Danse thérapie

Slider

Ateliers en danse à visée thérapeutique ou psychopédagogique
L'intervenante : Solenne Pitou

De nombreuses activités peuvent revendiquer des vertus thérapeutiques au regard des plus de quatre cents types de psychothérapies que nous pouvons recenser. Pourtant, on ne peut pas nier les effets positifs d’un atelier artistique de danse, théâtre, musique ou arts plastiques. Ce type d’atelier est un outil supplémentaire dans un processus psychothérapeutique, à condition d’établir un solide cadre prédéfini, de choisir un dispositif approprié et de dégager des objectifs fiables, pertinents et cohérents.

La danse peut faire apparaître chez les participants une capacité de création et d’expression jusqu’alors discrète ou inconnue, à condition d’être stimulés d’une manière bien précise et adéquate.

Le média « danse » offre l’occasion de se re/connecter à son passé corporel, de venir retrouver des chemins de corps, une petite danse intérieure. En favorisant l’expression corporelle, même infime, assis sur une chaise parfois avec une seule main, nous entrons en relation : la conversation dansée s’installe et il n’y a plus qu’à dérouler le fil d’une séance à l’autre.

Ces ateliers thérapeutiques dépendent bien entendu du public concerné, mais également de la demande venant de l’institution. Les objectifs sont donc à la fois d’ordre social, culturel, psychologique et médical mais aussi :

  • de permettre aux participants d’avoir une meilleure estime de soi de valoriser leur image, leurs capacités physiques,
  • de favoriser le lien social,
  • de maintenir les facultés cognitives et de faire appel à des fonctions cognitives moins utilisées (mémoire, concentration, imagination).
  • d’expérimenter un nouveau moyen d’expression,
  • de créer un lieu d’étayage et de support,
  • de donner un espace de « jeu » au sens propre, dans un cadre et avec des consignes précises,
  • de diminuer les tensions corporelles,
  • de développer une plus grande conscience corporelle,
  • de prendre du plaisir.